www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'entente athlétique saint-quentin en yvelines
Actualités
Belle saison 2, le retour.
Commentez cette actualité
23 Juillet 2009 - DHENAIN (JJ le perchiste)
Belle saison 2, le retour.

La saison suit son court avec à l’horizon les France jeunes et autres.

 

La plus jeune du groupe se bat bien à l’entraînement. Elle se bat contre une croissance brutale qui la pénalise.

Elle veut refaire une belle performance.

Elle passera par des déceptions avant de finir sa saison avec un beau 2,40 m.

J’espère retrouver Valentine à la rentrée.

 

Côté homme, je n’ai pas grand monde.

J’ai Topaze qui part pour Montpellier en septembre, Antoine et benjamin.

J’ai perdu David Khun en route. Il s’est fait une entorse en descendant les escaliers, chez lui.

Moralité, un perchiste doit vivre au rez-de-chaussée.

 

Je viens d’être invité à un barbecue. Cela ne vous regarde pas mais ça me fait penser que j’ai une « big saucisse » qui vient de temps en temps (ne soyez pas vulgaire s’il vous plaît).

 

Mon noyau dur chez les hommes est donc constitué d’Antoine et Benjamin qui, non content de se défier perche en main, semblent avoir un « défi coiffure ».

 

Antoine a fait beaucoup de progrès. Mais il ne parvient pas encore à les mettre au service de la performance.

 

Le 6 juin, c’était la fête pour le club.

Il pleuvait le matin, mais la chance était avec nous pour le reste de la journée.

J’avais demandé deux concours pour la perche, deux concours de niveau.

La première barre du deuxième est prévue à 3,20 m.

 

Marie, Lucie et Céline s’échauffent. Je m’échauffe également.

Ne dites pas de bêtises, je ne vais pas sauter.

Je me dois de paraître en forme, l’œil vif, les idées claires, et bien coiffé.

Et oui, je ne suis pas une machine.

 

Il y aura un peu de tout en termes de performance.

Mais j’ai observé plein de belles choses, plein de belles intentions chez chacun.

Il y a les compétitions où je recherche la performance, et celles où je recherche autre chose.

Mais là, c’est top secret.

Je peux essayer de vous expliquer ce que peut être parfois cette autre chose en vous parlant d’Haïfa.

Dans l’épisode précédant, elle retrouvait la compétition aux départementaux.

Elle y avait passé une barre à 3,10 m.

Ce jour de meeting, Haïfa arrive peu de temps avant le début du premier concours.

Comme le suivant débute à 3,20 m, je me permets de lui rappeler qu’il ne lui reste pas beaucoup de temps pour son échauffement.

Elle m’informe alors qu’elle souhaite faire le concours suivant.

Avec un temps de réaction plus que performant, je lui rappelle qu’il y aura une barre à…vous avez dit 3,20 m ? Bravo, vous suivez !

« Oui, me dit-elle » avec un GRAND sourire (si vous n’avez jamais vu Haïfa sourire, je vous donne rendez-vous auprès d’un sautoir de perche. C’est plus que beau).

 

Le premier concours se termine avec un nouveau record pour Marie.

En passant 3,10 mètres, elle relance la compétition que j’ai lourdement mise en place entre Céline et elle.

Désolé les filles (même pas vrai).

L’histoire est que Haïfa ne se pose pas de question. Elle passe les 3,20 m, mais pas plus.

Bravo, ça c’est un esprit compétitif.

J’ai de la chance d’avoir des athlètes comme les miens.

J’ai pris en exemple Haïfa, mais j’aurais pu trouver une (ou plusieurs) histoire pour chacun d’entre eux.

Solène aura l’occasion de s’attaquer à son record. Mais ce sera pour plus tard.

Sophie échouera de peu à une barre placée à 4,05 mètres.

Une barre qui vaut de l’or.

 

Les jours passent et parfois trépassent. (Si quelqu’un trouve ce que ça peut bien vouloir dire, qu’il m’en informe car je ne comprends pas toujours ce que j’écris).

 

La semaine suivante est plus tranquille.

Il y a moins de monde en compétition.

Dommage, je suis en super forme.

 

Solène fait sa meilleure perf de la saison avec 3,65 m.

Les sensations sont de retour. Je veux parler des bonnes. Son problème à la cheville droite semble enfin vouloir arrêter de la hanter.

Ses sauts à 3,75 m sont très prometteurs.

Pour Antoine, le grand jour arrive enfin. Mais il jouera un peu avec mon petit cœur.

Il passe 4 ,80 m au troisième essai.

Nouuuuuuuuuuuuuvau record.

Bravo.

 

Nous arrivons tranquillement à Ivry pour les régionaux séniors.

Le samedi est pour les garçons.

L’échauffement est surprenant.

Benjamin ne pique pas.

Pour moi, cela ne peut venir que d’une source externe.

Ce n’est pas du Benjamin que je vois. Quelque chose le perturbe.

Les organisateurs avaient eu la riche idée de placer des tapis de gym de 20 cm de haut pour augmenter les avancées du tapis. Deux de chaque côté pour être plus précis.

Mais ces tapis étaient un peu trop sur la piste et réduisaient  la largeur de celle-ci à l’endroit même de l’impulsion.

Je partage ma pensée avec Benjamin, mais il m’affirme que ça ne le perturbe pas. Il parvient à sauter dans l’échauffement mais je ne suis pas convaincu.

Antoine est impressionnant.

Benjamin commence à 4,40 m. C’est pour moi un signe de manque de réglage.

Il passe avec beaucoup de maitrise mais…

A 4,60 m, il devra s’y reprendre à deux fois contre trois pour Antoine qui entre dans le concours.

Nous arrivons inévitablement à 4,80 m.

Benjamin interpelle les juges du bout de la piste.

Il leur demande d’écarter un peu les tapis (ce dont je parlais plus haut).

Et là, dites moi pas que c’est pas vrai, c’est un autre Benjamin qui passe la barre au 1er. Une course superbe (ça ne te rappelle rien Céline « superbe »).

Comme je le disais plus haut, Antoine est monstrueux mais n’aura pas de réussite à cette hauteur. Je ne sais pas avec quelle partie du corps il a touché la barre, mais elle tombe.

Ce sera vérifié à l’autopsie

Benjamin ne passera pas les 4,90 m.

 

Il y aura deux concours ce dimanche.

Solène et Sophie sont dans le premier. Celui qui commence le plus haut.

La jeunesse de Solène lui joue un mauvais tour : elle est impressionnée par toutes ces grandes qui sautent haut.

Elle sauve quand même un petit 3,40 m.

La surprise viendra de Sophie.

Elle débute à 3,55 m. Mais elle n’ira pas plus loin dans le concours.

Elle fait un beau zéro.

J’ai encore à l’esprit son troisième et dernier essai.

Elle sourit en prenant conscience qu’elle touche la barre. Elle semble presque amusée.

Cette image me réconforte.

Oui, cette image me réconforte.

Je sais alors que Sophie commence à avoir « de la bouteille ». Elle commence à avoir une bonne culture de la compétition.

Cette contre performance ne pourra être que bénéfique.

 

L’autre concours m’apporte aussi des satisfactions.

Lucie aborde mieux la compétition. Elle réalise un beau saut à 2,60 m (record égalé) avant d’échouer à 2,80 m.

Marie aurait pu faire le premier concours, elle en avait l’esprit.

Rien ne marche pour elle. Ce n’est pas son jour. Elle passe 2,60 m.

Pour Céline, il n’y a rien à ajouter.

Parfait est le mot juste. J’ai mieux, trop parfait.

La performance ne suivra pas, mais il y avait la manière.

Je sais que je vais recevoir un message d’insulte de sa part, mais voilà, c’était bien.

Elle franchit 2,95 m.

A 3,10 m, elle doit changer de perche à chaque saut pour finir avec une perche qu’elle n’a jamais utilisée.

Je ne sais plus si elle a écrit « pfffffffffffffffffffffffff » plus tard dans la soirée.

Je pencherais plutôt pour un nouveau texte du type : « la course !!!!! Affreux !! ».

Moi pas d’accord avec elle, alors moi dire elle moi quoi penser. Elle être séduite par moi quoi dire et moi être content pourquoi elle séduite (je fatigue, je prends une pose).

 

5 minutes plus tard et un café à la main, je retrouve mon ordinateur.

 

Haïfa se trouvera un peu plus tard dans la même configuration, à 3,55 m. C’est à dire qu’elle devra prendre une perche plus grosse.

C’est au troisième essai qu’elle franchit 3,40 m, alors que les juges commençaient à rassembler le matériel.

Elle tente donc 3,55 m alors qu’une main géante semble gommer un à un le public resté peu nombreux.

Seuls quelques chanceux assisteront aux trois échecs de super Haïfa.

Je dis chanceux car Haïfa parle parfois en sautant, ce qui a pour effet d’amuser les passants.

 

Certaines filles du groupe ont ressauté dès le mercredi, au meeting d’Antony.

Je ne sais plus qu’elles ont été les performances de Lucie, Céline et Marie mais je me souviens de celle de Solène.

Désolé d’avoir une mémoire sélective.

Je dois avouer que j’avais un objectif bien précis pour ce meeting.

Je souhaitais que Solène face une compétition sur le stade où se dérouleront les LIFA jeunes trois jours plus tard.

Je veux une perf de sa part. Je dois trouver la solution pour qu’elle franchisse une barre à la hauteur de ses efforts.

Elle ne fera que 3,60 m mais les 70 n’étaient pas loin.

C’était mieux donc c’était positif.

 

 

Sophie commence à 3,55 m dans le concours juniors/espoirs des LIFA jeunes.

Tiens, comme la semaine passée, à Ivry.

Mais il n’y a pas de problème, elle passe 55 et 75 au premier essai.

Ca sent bon.

Il fait beau, et nous sommes bien installés, dans l’herbe.

De plus, il y a des jolies filles dans un environnement proche.

Les 3,90 m sont capricieux et obligent Sophie à faire un deuxième essai.

Il est beau.

Les sauts à 4,01 m ne sont pas mal. Mais la barre tombe.

Sophie veut tellement refaire une belle perf qu’elle y arrivera.

 

Solène a été récompensée au LIFA jeunes.

Son concours est un peu après celui de Sophie. Je suis déjà chaud. Il y toujours des jolies filles. C’est cool.

 

Elle me fait une série de sauts comme je les aime. Une sorte de répétition pour les championnats de France.

Là, j’kif grave.

3,20 m, 3,40 m, 3,60 m puis 3,70 m au premier essai. Mais pas 3,80 m.

Aie ! Aie ! Aie ! J’y ai cru.

 

C’est tout bon, la forme revient. Je suis super content, mais ça ne se voit pas.

 

Antoine saute le lendemain. Il passe 4,70 m à son 3ème essai. Il tente ensuite 4,90 m mais la barre ne veut pas rester. Il a le potentiel pour faire les 5 mètres.

Ces 5 m tant convoités par beaucoup de perchistes.

Il sait que s’il passe les 5 mètres je dois me mettre derrière les fourneaux.

Sophie a déjà gagné ce droit avec ses 4 mètres.

 

Nous arrivons au championnat LIFA séniors.

Les décors sont d’Evry Bondoufle que j’aime appeler « Evry Bon souffle ».

La mise en scène est de la LIFA que j’aime appeler LIFA.

Les acteurs sont :

 

-         Solène dans le rôle de Solène,

-         Haïfa dans le rôle de Zoubida,

-         Céline dans le rôle de la tante Céline,

-         Marie dans le rôle de je n’ai pas le droit de le dire,

-         Lucie dans le rôle de Maman Lulu,

-         Benjamin dans le rôle de Beneji,

-         Antoine dans le rôle de la big grenouille,

-         Pierrick dans le rôle du bûcheron,

-         Jean-jacques dans le rôle de JJ.

 

Et non, Sophie ne fait pas les LIFA. Elle a un autre rôle à jouer dans une série.

 

Il est 19h30, j’ai un truc à régler, je reviens.

Allez donc faire un truc vous aussi.

23h00, j’espère que vous n’avez pas trouvez le temps trop long.

 

Tout va bien, merci.

J’en étais où.

Na na na, na na na, oui, Sophie ne fait pas les LIFA.

Rassurez-vous, elle n’est pas loin. Juste le tapis à côté.

 

Sophie fait le meeting de sélection pour les championnats d’Europe Espoirs.

C’est un beau rendez-vous. Il y a du beau monde.

Elle débute presque la première avec une barre à 3,50 m.

Il fait très chaud, je n’aime pas ça.

Une concurrente lui demande pourquoi elle commence aussi bas alors qu’elle sait qu’elle va faire 4 mètres.

Je crois qu’elle lui a répondu : « parce que mon entraîneur me l’a dit », mais je ne suis pas sûr.

Je ne sais plus vraiment par quelles barres elle est passée ensuite, mais je sais que la chaleur lui a joué de mauvais tours.

Mais contre toute attente, elle s’est battue telle une Haïfa.

Elle nous a sorti LE saut à 4,00 m.

Que c’était beau. Du saut à la perche comme j’ai aimé pratiquer.

Du saut à la perche où l’athlète sait qu’il n’a pas perdu temps qu’il n’est pas éliminé.

Sophie termine 3ème du match de sélection et ne sera pas sélectionnée.

Mais…c’était beau.

 

Je devais jongler en même temps avec le concours LIFA.

2,60 m : Marie est la seule du groupe à sauter. Elle passe au premier.

 

2,80 m : Marie passe à nouveau, Céline en fait autant.

 

2,95 m : même chose. Tout ça me fait plaisir.

 

3,10 m : Céline passe au 2ème essai, je suis content. Je le suis aussi quand Marie passe, au 3ème.

 

3,25 m : Haïfa fait son entrée dans le concours, ce sera son seul succès.

              Marie n’aura pas plus de réussite.

              Céline m’a fait vibrer un instant. C’était au 2ème essai. Mais elle a échoué.

              Solène joue avec mon petit cœur en passant au 2ème.

Je sais alors qu’elle aura besoin de moi aujourd’hui.

Je vole toujours d’un sautoir à l’autre.

3,55 m pour Solène. Ouf, c’est bon au 3ème.

 

A 3,65 m, Solène a une sorte de pitié pour moi. Elle passe au 1er.

 

Mais toujours pas de nouveau record. Elle échoue à 3,75 m.

 

Je retrouve les garçons le lendemain.

Benjamin a le rythme dans la peau.

Il nous fait un joli pas de deux. Il passe 4,50 m, 4,70 m, et 4,90 m au deuxième essai.

Antoine échouera une nouvelle fois face à cette barre à 4,90 m qu’il survole pourtant.

Pierrick est le roi des maladroits.

Un type qui devrait faire 5,50 m à tous les voyages, échoue à 5,10 m après un  très joli saut à 4,90 m.

 

Fin de la deuxième partie.

 

Dans le prochain épisode, vous retrouverez nos héros Solène, Sophie et Antoine partant à la conquête des championnats de France, menés par un valeureux et combatif entraîneur qui ne reculera aucune décision importante à prendre.
les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
15/11 >
18/10 >
09/10 >
04/10 >
02/10 >
01/10 >
29/09 >
24/09 >
30/07 >
12/07 >
07/07 >
06/07 >
05/07 >
05/07 >
04/07 >
01/07 >
28/06 >
27/06 >
26/06 >  (1)
20/06 >
Athlé Santé

L'Athlé Santé et la Marche Nordique

Pour ceux qui veulent garder la forme ou la retrouver.
 
Informations et Sorties...

NOS BESOINS HUMAINS

LE BENEVOLAT FAIT VIVRE LE CLUB

Toute aide, quelle soit ponctuelle (quelques heures ou quelques jours dans l'année) ou régulière (selon vos disponibilités) est précieuse pour le club car sans les bénévoles le club n'existerait pas.

Contact : easqy@laposte.net

Nos besoins sont les suivants :

- Entraîneurs Jeunes URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, 1 à 2 fois par semaine)

- Juges URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, quelques compétitions par an)

- Buvette (quelques organisations par an)

- Multimédia (site internet, Facebook, photos, vidéos,...)

- Administratif (mettre à jour les présentations powerpoints, convocations... quelques heures par an)

- Coordination (faire le lien entre les acteurs, les relancer avant une échéance importante,... quelques heures par an)

- Sponsoring (nous aider à trouver des partenaires ou nous donner des conseils,...)

....

NOS BESOINS MATERIELS

Actuellement, presque toutes les structures voient leurs subventions diminuer.

Pour faire face à ce problème, il y a la mutualisation des équipements (matériels techniques, moyens de transports,...) et votre générosité comme les dons, mécénats, sponsorings (en échange de prestation), bénévolats (voir nos besoins humains),...

Si vous souhaitez nous aider à avancer, vous pouvez nous contacter sur easqy@laposte.net

On compte sur vous!

Les Espaces
CONTACTS
Secrétariat :
06 41 07 16 93

Email :
easqy@laposte.net

Adresse Postale :
EASQY
BP 13
78041 GUYANCOURT

**************
Réseaux sociaux

Instagram
MàJ le 21/06


Facebook
**************
Compétitions à venir : Infos et Qualifiés

NB : cliquez sur l'image

**************
PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

http://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/ https://www.yvelines.fr/ http://www.ville-elancourt.fr/ http://www.ville-guyancourt.fr/ https://www.iledefrance.fr/ http://www.maurepas.fr/ http://www.trappes.fr/ https://www.magny-les-hameaux.fr/ https://www.voisins78.fr/


************** AUTRES
PARTENAIRES


http://www.athle.fr/performance/ http://pro.showmy.fr/ http://www.lionshome.fr/ http://www.running-aventure.com/ http://www.randorunning.com/adresses-magasins-running/magasin-sport-guyancourt-78-yvelines.html