www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'entente athlétique saint-quentin en yvelines
Actualités
Les cadettes championnes! Les cadets sur le podium!
Commentez cette actualité
15 Mars 2009 - NOGARO Eric (clown sauteur)
Les cadettes championnes! Les cadets sur le podium!

                Il y a des jours qui font aimer l'athlé. Celui-ci en fait parti!  Et comme beaucoup de week-end, cela se passe autour d'une piste en tartan...

Comme souvent, cela commence par le concours de perche fille… et là… ce fut … chouette ! Mais je laisse le soin à JJ de vous raconter car il n’a pas son pareil pour nous faire sortir les émotions du sautoir de perche. Toutefois, il faut se méfier. Il paraitrait qu’il veut  faire payer ses talents d’écrivain sur le site du club. Mais ce sont des rumeurs…

C’est le moment du 50m Haies cadettes : 1ère finale et victoire de solène en 7 ‘’81, 2ème finale et victoire de Mathilde en 8’’49, preuve que les haies sont à bonne école à Saint-Quentin et 3ème finale, victoire d’Elisabeth en 9’’03, qui s’essayait aux haies malgré des douleurs récurrentes au dos. La compétition démarre fort.

 

On passe à la hauteur cadets. Débuts d’Aymeric qui alterne un saut avec un lancer de poids. Et cela lui réussi plutôt, bien en hauteur… Car côté de la boule de 5kg, ça ne va pas aussi loin que la semaine dernière : 10m84. Mais le coach n’était pas là… Alors, Aymeric se concentre (si, si…) sur la hauteur. 1ère tentative de record à 1m48 réussi. Et un gâteau au chocolat ! Puis sans se démonter, efface 1m52 : 2ème gâteau au chocolat ! (c’est le coach qui va grossir !). Pari réussi (hein Fabrice… j’ai soif !). Alors que Marvin (dixit Marvain selon le speaker qui connait quelques problèmes d’éllocution)  égale son record à 1m72 (et ouai; c’est comme les twix il en faut toujours 2 pareils pour que ce soit meilleur).

 

Et pendant ce temps là… Amadou n’arrête pas de tirer le décamètre sur l’aire de poids. Pas difficile me direz-vous ? Mais important car ce sont 20 points tout de même pour son équipe. Il peut ainsi observer les efforts de Charles avec un lancer à 11m30.

 

Par contre, on se demande ce que faisait Bilel… Il est partout mais sans rien faire ! Oups si ! Je l’ai vu rapporter un drapeau jaune… D’après  certaines rumeurs, des personnes bien attentionnées l’auraient vu s’en servir. (dixit maman de Mathilde). Bilel se défend de toute fainéantise prétextant une main mise de tous les postes importants par les  v…, pardon les séniors. A noter, Il a oublié sa casquette rouge ! Ah, si je l’aperçois en train de mettre un peu d’ordre dans le relais 4 fois 200m. Mauvaise langue que nous sommes car il apporte 20 points à son équipe.

 

                N’oublions pas la famille BICH… Personnages incontournables des jurys d’Ile de France qui n’ont de cesse de s’afférer autour des concours et de la zone de départ. N’oublions pas que sans ces jurys, les compétitions n’auraient pas lieu.

 

En hauteur, les filles vont prendre de la hauteur (trop facile celle là !) par rapport à la semaine dernière.  Audrey effectuait un très bon échauffement et, c’est à souligner, sans se tromper de pied au départ. Comme quoi sauter avec des chaussures de couleurs différentes peut perturber. Enfin, revenons à l’essentiel : 1m42, pas de record mais le niveau revient avec les sensations. Dommage qu’elle n’ait pu tenter plus d’un essai à la barre suivante car il y avait le potentiel (n’est-ce pas Charles ?).  Dans le même concours, Justine stresse quelque peu. Non à cause du concours de hauteur, mais en raison des séries de sprint auxquelles elle doit participer et qui doivent se dérouler dans le même laps de temps. Donc on enchaine les sauts rapidement, enfin pas moi, mais Justine et finalement 1m50 réussi. C’est pas mal!

 

 

Quand on dit qu’en hauteur les filles ont pris de la hauteur, et bien en longueur, nos terreurs des bacs à sables, comme dirait Jean-Phi ont pris de la longueur : Mathilde saute à 4m74, à 10 petits centimètres de son record. Quant à Pauline qui a repris la discipline depuis peu, elle saute à 4m60. Au fait, vous n’auriez pas retrouvé le mp3 de Paupau ? Il a bizarrement disparu, vraiment bizarrement la semaine dernière. Enfin Elisabeth aussi saute. Après un échauffement qui selon elle s’était bien passé, elle a eu un concours bien compliqué : elle assure tout de même un 4m53, ce qui est déjà bien mieux que la semaine dernière.

 

Les garçons aussi ont joué dans le bac à sable. Enfin quand je dis jouer… Pas trop quand même ! Car Christine est descendue de son bocal de chronométrie pour superviser la prestation des sauteurs.  Jeffrey livre une bataille pour la première place avec un concurrent mais doit s’incliner pour 4 cm avec un bond à 6m31, dommage pour le 1er essai, mordu, qui lui finissait très loin. Romain poursuit en s’élevant à 5m51 en ayant pris soin au préalable de s’être posé une bonne centaine de questions sur sa façon de sauter. On ne peut s’arrêter sans parler de Almamy, invité de dernière minute dans l’équipe garçon, qui s’intègre avec joie auprès de ses camarades et progresse à chaque sortie. Il réalise son meilleur saut à 4m62.

 

En fait le plus cool, c’est Maël… qui blessé, n’a pas arrêté de « courir » après les filles… des autres clubs même s’il s’en dément. Mais ce qui est le plus marquant chez ces jeunes,  c’est leur préparation studieuse avant les épreuves : essentiellement statique sur le tapis de perche pour les filles et sur celui de la hauteur pour les garçons…

 

Bon en théorie, là, on doit vous parler du sprint. Et ça va vite, tellement vite que je n’ai pas vu les courses. Non Christine, je n’étais pas à la buvette. Alors je laisse la parole à Cécile qui écrit l’article avec moi… Toi non plus, tu n’as rien vu ? Ben mince alors… Ah ? En fait si, elle a vu : Jeffrey réalise 6''30, dans une série de haut niveau, Romain suit derrière avec  6''51, et  Almamy fini en 7''07. Mais je suis persuadé qu’au prochain entrainement, ils vous raconteront leurs impressions de course. Et puis c’est la faute à Julien, il ne nous a pas rapporté ses conseils prodigues d’avant courses.

 

Quant-aux filles, Pauline court en 7''18 avec ses pointes roses, Audrey court en 7''24 avec ses points bleues et Justine réalise 7''61 avec des pointes de couleur… tiens je ne m’en souviens plus ! Moralité : les pointes roses vont plus vite que les pointes bleues. Match Pointes roses Vs pointes bleues, 1 partout. A quand la revanche ? Enfin, moi je préfère le vert… Mais qui s’en soucis.

 

Entre chaque épreuve, pour chaque athlète c’est comme un retour à la case départ au Monopoly, c'est-à-dire, se précipiter dans les gradins pour aller se réapprovisionner de nourriture plus ou moins riche, mais Christine est là pour surveiller qu’ils ne se gavent pas trop (n’est ce pas Charles ?). Ainsi tout le monde attend qu’elle monte dans le bocal pour manger à sa faim. Chut ! Elle revient…

 

Et comme toujours Amadou enroule, déroule sans cesse le décamètre au lancer du poids cadette et démontre beaucoup de professionnalisme. Mathilde assure avec 10m63, et le scooter s’en va sur l’autoroute loin, très loin … Pauvre d’elle … Solène réalise quant-à elle un jet à 8m76.

 

 

Puis la fin  de la compétition approche. S’annonce alors les relais. Tout d’abord celui des filles qui sont dans la 3ème série, soit la meilleure. Silence dans l’arène. Enfin, presque car Éric n’arrête pas de parler empêchant d’entendre les ordres du starter. Il faut savoir que les filles sont 2ème avant le relais. Julien donne ses dernières recommandations, en se rongeant les ongles entre chaque parole, stressé Julien ? Parait que ses paroles sont magiques… Demandez aux garçons avant le relais des Frances interclubs.

 

Solène démarre… très fort ! Julien invective, gesticule ! Le temps est époustouflant Elle passe le témoin a Audrey, qui assure …Tout le monde est debout dans les gradins. La maman de Mathilde est à fond ! Même si « Dédée » (elle n’aime pas quand je l’appelle comme ça !) se fait rattraper dans le dernier virage, ce n’est pas grave, l’esprit d’équipe est là. Elle résiste jusqu’au bout pour passer le témoin à Pauline qui ne pourra pas dépasser la 1ère. Charles est dans le virage de perche pour hurler son soutien ! Maël est descendu malgré son genou et crie lui aussi ! « Paupau » assure une distance suffisante avec les 2 dernières équipes. Je crois que Jean Phi est tout rouge, j’en suis même sur ! C’est Mathilde qui se lance en dernière et tente le tout pour rattraper la première coureuse. On saute, on hurle le nom des filles !  L’écart se réduit, Mathilde sert les dents, mais il est trop tard. Elles finissent 2ème. Mais ce n’est pas grave ! Le temps est magnifique 1'47''84 : record battu de plus de 3 secondes ! Bravo les filles !

 

Dans les gradins et sur le terrain, c’est la jungle, les cadets, les entraineurs, la maman de Mathilde ( 10 fois plus stressée que Mathilde à notre avis), Maël l’éclopé, Cécile venue pour supporter ses amis, tout le monde se congratule. L’équipe de Meaux commence à danser… Au fait, elles sont « combientièmes » les filles ?

 

Suspense, le speaker prend le micro pour annoncer les résultats, elles sont dans les trois premières places… Dépêches ! Le speaker annonce que cela se joue à quelques points… Allez Dépêches!  3ème : Ermont Eaubonne Athlé 95… Bon, il m’énerve à faire durer le suspense… 2ème CS Meaux, et là ce sont les cris de joie, 1ères EA ST QUENTIN EN YVELINES ( à 1 petit point) !!!!!!!!!!!!! On chante, on danse, C’est « Chat qu’est bon, c’est chaud bouillant »  (dixit Pauline), photos sur le podium, remise de la jolie médaille, que de bonheur !!

 

Elles ont gagné, elles sont arrivées 1ères, avec 1 point d'avance, ce fameux point qu’il leur avait manqué 2 ans auparavant, pour se qualifier à la finale nationale Equip' athlé. Certaine ne l’ont pas oublié, cette fois-ci c'est leur revanche…

 

Oups, on en oublierait presque les garçons. Le concours de longueur vient de se terminer. Pour les garçons, la chose est plus corsée. A 9 points des premiers et 6 points des seconds, il faut réaliser un excellent relais pour conserver une place sur le podium. Mais, on a l’impression qu’ils sont zen. Allez! Jeffrey, Charles, Marvin, Romain: on compte sur vous!

 

                Ah, coup de téléphone ! C’est Christine qui m’appelle de son bocal… à 10m de moi. Bien, d’accord. Faut que je descende rappeler aux garçons qu’on n’a pas le droit d’écarter ses adversaires sur la piste. Ah, bon !? Et c’est parti. Jeffrey est derrière les starts ! Et là horreur ! La maman de Mathilde nous signale qu’il n’a rien dans les mains. Heureusement, il s’en rend compte rapidement et prends le témoin. Et puis c’est le départ ! C’est alors que…

 

                Une petite page de pub… L’EASQY c’est trop de la bombe ! N’hésitez pas à vous inscrire au club ! Venez découvrir l’ambiance, sa formation…

 

                Retour à la course ! Ah ? Et bien c’est fini ! Tant pis parce que c’était bien ! Je parlais du relais garçons… Venez au stade on vous racontera !

 

Vous croyez que c’est fini ? Pas tout à fait. En effet, on ne peut pas vous laisser sans vous parler du décrassage… au Mac Do de Guyancourt.


Et oui, parce qu’après des victoires, le MC Do fait toujours plaisir. Alors que la voiture de Julien fait des bonds et se transforme en réelle boite de nuit, oui car ce soir on est «  Même pas fatigué, ce soir il faut danser » chantent ou plutôt hurlent les 4 filles étant dans la voiture de Julien, le pauvre… Fin! Bref tout le monde arrive petit à petit et les gens prennent certains d’entre nous pour des fous, bah oui on étale notre joie !! Et Mathilde arrive à son tour, avec sa famille, et suivit de sa sœur (jumelle, il faut préciser), il faut dire que le moment a été très comique. Évidemment ceux qui ne connaissent pas Mathilde, ignorent l’existence de sa sœur jumelle Morgane. Jeffrey s’exclame « c’est laquelle la vrai ? » alors qu’Almamy reste bouche bée devant ces jolies demoiselles.

 

Moment de panique ! On a la carte bancaire du club mais pas le numéro… c’est bête ! Et Fabrice ne répond pas. Justine et Audrey sont en embuscade dans la file d’attente. Heureusement, on l’obtient après bon nombre de coups de téléphone. C’est le …. Oups j’ai failli le dire. Christine est à la caisse pour payer et surtout veiller à ce que Charles ne prenne pas de glace ! C’est ananas pour toi Charles !

 

Bref vient le moment des commandes, et c’est Pauline qui se colle à la prise de commandes de chacun et qui va a la caisse avec Christine pour faire passer la commande (petite pensée à la pauvre caissière qui a du subir cette commande … et qui a fait une tête bizarre lorsqu’elle a vu la liste. C’est Solène qui apporte les plateaux, et Audrey & Cécile qui distribuent : mais quelle organisation !! Il faut dire que les filles gèrent plus que les garçons encore une fois (ben voyons…), qui eux restent assit sur leur chaises en attendant pour (re)raconter leurs exploits… Bravo ! ça y est tout le monde est servit et là silence tout le monde mange, et oui ça fait du bien.

 

C’est ainsi que tout le monde repart chacun de son côté, après une journée forte en émotion pour chacun. A bientôt pour la prochaine étape, avec des nouvelles performances de tous.

 

Encore une belle journée !

@ ++ 


Merci à Cécile pour ses rajouts dans la rédaction de cet article.

 

 

PS : j’ai reçu ce petit texte et je n’ai pas résisté à le placer ici. Car il est à l’image de ce que l’on a vécu aujourd’hui !

 

« Samedi 14 Mars , la journée de rêve…


Une compétition ordinaire, aujourd'hui c'était Equip' athlé. Elles sont 6, Pauline, Solène, Audrey, Elisabeth, Mathilde & Justine, notre dernière recrue . Je viens les voir, les nourrir, les photographier, mais surtout les encourager, car même si je n'étais pas dans l'équipe aujourd'hui, mentalement j'étais avec elles, elles en avaient besoin et en même temps j'avais besoin de les voir toutes.


Toute la journée à les encourager " ALLEZ ALLEZ ALLEZ " Intel ... et lors du relais, vous n'imaginez même pas les cris poussés par le clan EASQY, c'était la jungle alors que la piste était une réelle arène. Pendant le relais, les battements de mon cœur étaient accélérés, un stress m'envahissait jusqu'aux résultats car après tout, " nous " sommes une équipe, une équipe bien plus grande que 6 athlètes, dans l'équipe il y a les coachs, les mamans, et les non qualifiés ...


Elles ont gagné, elles sont arrivées premières, avec 1 point d'avance, ce fameux point qui leurs avait manqué 2 ans auparavant, pour se qualifier à la finale nationale Equip' athlé. Cette fois-ci, c'est leur revanche. Des cris de joie, des danses, des chants, des applaudissements, des étreintes chaleureuses.


C'est étonnant ce sentiment qui nous envahi. Et ça y est, j'ai la vrai réponse à votre question " mais pourquoi tu cours ? Pourquoi tu souffres ? Pourquoi tu fais ça ? " Et bien la réponse je l'ai trouvé, si je fais ça, c’est pour la compétition, c'est un moment fabuleux, ou au départ d'une course votre cœur s’accélère, et vous vous crispez, c'est quand après une bonne performance vous êtes heureux de tout le travail qui réussi enfin à faire quelque chose. Oui on aime ça, ça nous sert pas a grand chose, mais on ne peux pas s'en passer, on trouve ça ludique même si on est pas trop motivé tout le temps, on se soutient les uns les autres. A ce moment la, tout le monde se sert les coudes, dans la victoire comme dans la défaite, dans les rires et les pleurs, et puis c'est que grâce à ce sport, que j'ai rencontré des personnes extraordinaires, qui m'apporte tellement.


Je me souviens encore de mercredi, ou Pauline avait la flemme de venir, et elle a vu mon sms, et elle s'est dit qu'elle allait venir pour pas me laisser toute seule à l'entrainement à baver sur ma séance de lactique. Et bien ces petits gestes, y en a tellement, qu'on se fait les uns aux autres tous les jours, que ça nous pousse à nous soutenir tout le temps. En ce moment je doutais pas mal quand a mes performances, je me demandais a quoi ça me servais, et avait même la tête à arrêter à la fin de l’année. Mais rien que cette journée me pousse à continuer et ne jamais renoncer devant un obstacle, car cette année n'a pas été simple. Et je me souviendrai toujours de ces paroles que j'ai entendu : " On était pas trop avec toi aujourd'hui, tu nous as supporté et tout, et si on a gagné c'est aussi grâce a toi " , qui me laissai la larme à l'œil, car elles l'ont tellement mérité cette victoire, " Cécile qui est pas dans l'équipe aujourd'hui , elle est quand même venue, Nous sommes une équipe "


Voila l'athlé c'est de l'amour

[ EASQY POWER ]

Je vous aime tellement

Merci »

 

 Pour voir les photos:

http://picasaweb.google.com/Colorful.or.not/FinaleLifaChallengeEquipAthleCadetsCadettes#

 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
15/11 >
18/10 >
09/10 >
04/10 >
02/10 >
01/10 >
29/09 >
24/09 >
30/07 >
12/07 >
07/07 >
06/07 >
05/07 >
05/07 >
04/07 >
01/07 >
28/06 >
27/06 >
26/06 >  (1)
20/06 >
Athlé Santé

L'Athlé Santé et la Marche Nordique

Pour ceux qui veulent garder la forme ou la retrouver.
 
Informations et Sorties...

NOS BESOINS HUMAINS

LE BENEVOLAT FAIT VIVRE LE CLUB

Toute aide, quelle soit ponctuelle (quelques heures ou quelques jours dans l'année) ou régulière (selon vos disponibilités) est précieuse pour le club car sans les bénévoles le club n'existerait pas.

Contact : easqy@laposte.net

Nos besoins sont les suivants :

- Entraîneurs Jeunes URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, 1 à 2 fois par semaine)

- Juges URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, quelques compétitions par an)

- Buvette (quelques organisations par an)

- Multimédia (site internet, Facebook, photos, vidéos,...)

- Administratif (mettre à jour les présentations powerpoints, convocations... quelques heures par an)

- Coordination (faire le lien entre les acteurs, les relancer avant une échéance importante,... quelques heures par an)

- Sponsoring (nous aider à trouver des partenaires ou nous donner des conseils,...)

....

NOS BESOINS MATERIELS

Actuellement, presque toutes les structures voient leurs subventions diminuer.

Pour faire face à ce problème, il y a la mutualisation des équipements (matériels techniques, moyens de transports,...) et votre générosité comme les dons, mécénats, sponsorings (en échange de prestation), bénévolats (voir nos besoins humains),...

Si vous souhaitez nous aider à avancer, vous pouvez nous contacter sur easqy@laposte.net

On compte sur vous!

Les Espaces
CONTACTS
Secrétariat :
06 41 07 16 93

Email :
easqy@laposte.net

Adresse Postale :
EASQY
BP 13
78041 GUYANCOURT

**************
Réseaux sociaux

Instagram
MàJ le 21/06


Facebook
**************
Compétitions à venir : Infos et Qualifiés

NB : cliquez sur l'image

**************
PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

http://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/ https://www.yvelines.fr/ http://www.ville-elancourt.fr/ http://www.ville-guyancourt.fr/ https://www.iledefrance.fr/ http://www.maurepas.fr/ http://www.trappes.fr/ https://www.magny-les-hameaux.fr/ https://www.voisins78.fr/


************** AUTRES
PARTENAIRES


http://www.athle.fr/performance/ http://pro.showmy.fr/ http://www.lionshome.fr/ http://www.running-aventure.com/ http://www.randorunning.com/adresses-magasins-running/magasin-sport-guyancourt-78-yvelines.html