www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'entente athlétique saint-quentin en yvelines
Actualités
Sophie David médaille de Bronze au championnat de France Nationale 2
Commentez cette actualité
25 Février 2009 - DHENAIN (JJ le perchiste)
Sophie David médaille de Bronze au championnat de France Nationale 2

La route a été longue.

 

Très chers amis lecteurs.

 Je ne vous avais pas oublié mais j’ai eu beaucoup à faire.

On s’est quitté sur la route, retour de Mayenne.

Depuis, on a fait beaucoup de choses, malgré les intempéries.

 

D’abord, les choses qui fâchent.

 

Antoine ne s’est pas qualifié aux championnats de France Espoirs.

Ca fâche car ce gars méritait de se qualifier. Il s’est montré courageux et travailleur.

Mais on fait du saut à la perche, un sport de haute voltige et de grande précision où le moindre relâchement n’a pas sa place. Une petite faute d’inattention et la barre, à peine effleurée, vient vous rejoindre sur le tapis.

Le drapeau rouge du juge se lève alors comme pour rayer les championnats de France de notre agenda.

 

La neige fâche aussi.

C’est pourtant beau …tout ce blanc.

Mais ce n’est pas beau de bloquer Haïfa et Sophie sur l’A12. Elles n’ont pas eu la possibilité de se rendre à Eaubonne pour les LIFA séniors.

N’écoutant que leur courage, elles ont contacté les autres (Solène, Marie, Céline et Antoine) pour les prévenir et leur conseiller le RER ou une autre route.

 

Marie et Céline arrivent à la gare d’Eaubonne à 15h30.

Le concours est à 15h45.

Leur super héros d’entraîneur va alors les chercher en abandonnant Solène à un ami, entraîneur lui aussi.

Elles entrent dans la salle à 15h36. L’échauffement sera plus que rapide.

Les juges sont super sympas. Ils demandent à Céline et Marie s’ils peuvent commencer la compétition ou si elles ont encore besoin d’un ou deux sauts.

La compétition débute.

Le coach a donné ses consignes. Céline comme à 2,60 et Marie à 2,80.

L’affaire est bonne, on retrouvera quelques sauts plus tard nos deux aventurières face à leur record. Mais la barre placée à 3,20 m gagne ce match. Ce sera pour une autre fois.

 

3,20 mètres est la hauteur à laquelle Solène fait son entrée dans le concours. Un essai lui suffira.

Elle passe ensuite 3,40 m, puis 3,60 et enfin 3,70 m au premier essai.

Pas mal. Mais elle échouera de peu à 3,80 m. Elle est bien partie pour les championnats de France.

 

Deux garçons s’échauffent pour la suite de la journée (Antoine et Benjamin).

Antoine est remonté.

Il veut commencer le concours à 4,60 m, c'est-à-dire à sa meilleure perf de la saison.

Je garde mon calme pour lui répondre : « O.K, mais au premier (essai) alors ».

Je sais qu’il peut réussir. Si Antoine n’a pas sauté plus haut cet hiver, ce n’est pas parce qu’il ne peut pas, c’est parce qu’il a manqué de réussite.

Et voilà, 4,60 au premier. Ca, c’est de la vraie perche.

Malheureusement, il ne passera pas les 4,80 qui lui seront proposés par la suite.

Benjamin aussi restera à 4,60 m, mais Antoine le bat aux essais.

La journée est finie.

Je rentre chez moi.

Je suis fâché en constatant qu’il n’y a plus de neige.

 

 

Le week-end des championnats de France jeunes arrive enfin.

C’est Sophie qui ouvre le bal dès le samedi.

La stratégie est simple, je veux un nouveau record pour illustrer le très bon travail effectué ces dernières semaines.

Je souhaite que Sophie commence à 3,20 m mais les barres proposées sont 3,15 ou 3,30.

J’aimerais alors 3,30 m, mais comment le lui dire alors qu’elle n’a jamais commencé aussi haut.

J’ai alors trouvé une solution très simple : j’ai juste répondu  « O.K » lorsque Sophie est venue me dire qu’elle avait demandé 3,30 m car les 3,15 ne l’inspiraient pas.

Entraîner, décider et faire part de nos décisions ne sont pas toujours des choses faciles, alors quand l’athlète nous tend la perche, il faut prendre tout le levier.

 

Sophie passe 3,30 m au premier. A ma demande (il faut bien que je décide un peu, non ?) elle fait l’impasse à 3,40 m pour franchir 3,50 au premier aussi.

C’est beau.

Encore une impasse, à 3,60 m. On ne fait pas une course au record sans prise de risque.

      Sophie : « La barre suivante est 3,65 m ».

Moi (jean-jacques, pour ceux qui ont du mal à suivre) « Oui. Je sais ».

En fait, je pensais qu’il y aurait 3,70 mais ces 3,65 permettaient de changer un peu des autres concours.

Pas de problème pour ces 3,65 m.

Comment ? A quel essai ? Au premier.

Sophie commence à aimer le jeu des impasses. Elle ne tente pas 3,70 m pour se retrouver face à une barre placée à 3 cm de son superbe record établi à Carrières-sous-Poissy qui, je vous le rappelle, se situe sur Poissy.

Sophie nous sort un saut terrible. Elle met une « valise », un « sac », un « boulevard ».

Je lui demande de ne pas faire l’impasse pour tenter 3,80 et donc un nouveau record.

Jacques Collet et Michel (deux entraîneurs) me lancent : « t’es fou. Elle a mis un boulevard. Il faut qu’elle saute à 3,85 m. »

Il faut savoir reconnaître et écouter un bon conseil quand on en reçoit un.

Je change ma décision et Sophie devra alors tenter 3,85.

Non, elle ne passe pas au premier essai.

Mais elle passe au deuxième.

Nouveau record.

Ses sauts à 3,90 seront jolis mais Sophie échouera.

Elle termine 5ème de ce Championnat de France espoirs.

 

Le lendemain sera marqué par une belle performance de Solène qui arrivera à gérer son statut de favorite non sans être malmenée par ses concurrentes.

Il n’était pas question ici de chasse au record, mais de chasse au podium.

Je voulais la première place et Solène me l’a décrochée en prenant soin de ne pas accrocher les barres importantes.

C’était beau, mais éprouvant. Pour moi aussi.

C’est l’esprit tranquille que je quitte la salle après avoir pris le temps de saluer mes amis entraîneurs. J’ai mérité quelques instants de repos.

 

Mais, sur le chemin du retour, j’ai déjà une pensée pour Aubière où je prévois encore une course au podium.

Course difficile car Sophie à la 6ème performance des engagées aux Nationaux.

 

Le concours est prévu à 16h20 le samedi.

 

Nous avons fait bonne route. Sophie dormait dans la voiture.

 

Hôtel sympa. Petit repas sympa dans le hall de l’hôtel. Une salade pour Sophie, une pizza pour moi.

 

On arrive à la salle à 14h15.

La découverte de l’affiche me bouleverse.

L’entrée de la salle est payante. 10 euros pour voir les Nationaux.

Je pense que nous pouvons envisager de faire payer 2 euros l’entrée à Trappes pour les compétitions des jeunes.

 

Enfin, place à la compétition.

Je n’ai pas de problème pour choisir la première barre pour Sophie. Le concours commence à 3,40 m.

Pendant l’échauffement, j’assiste à la superbe finale du 1500 mètres féminin avec 4 concurrentes.

 

C’est parti. 3,40 au premier essai. J’adore.

La barre monte à 3,50 mais Sophie fait l’impasse. Elle efface les 3,60 qui osent la défier.

Encore une impasse.

A son premier essai à 3,80 m, Sophie effleure la barre qui fini par la rejoindre sur le tapis.

Le deuxième essai ne sera pas concluant. Mais Sophie commence à avoir du métier et c’est sans trembler qu’elle franchit à son 3ème essai.

Elles ne sont alors plus que 4 dans cette finale.

Les autres font l’impasse à 3,85.

Je demande à Sophie de ne pas faire d’impasse. Thierry Vigneron, dont sa fille Jade est encore en course, me signale que Sophie sera seule à cette hauteur. Mais il n’y a pas de problème. A ce moment de la compétition, Sophie est 3ème car une fille à fait l’impasse à 3,80.

Une fille qui devrait franchir 3,90 sans problème.

Cette concurrente vient dire à Sophie qu’elle sera seule à 3,85 m. Sophie me regarde d’un air interrogatif et je lui confirme ma décision.

En passant à son deuxième essai Sophie se replace dans notre course au podium.

Ses adversaires doivent maintenant franchir 3,90.

Jade Vigneron Echoue, Sophie aussi mais Renaudet Camille passe.

La quatrième échoue.

Nos trois athlètes échouent au deuxième essai. Si elle en reste là, Sophie est Deuxième.

Jade Vigneron s’élance pour son 3ème essai.

La barre tombe. Sophie à une place sur le podium.

Elle ne passe pas.

Schutt Emilie est en bout de piste pour son 3ème essai.

Ses deux premiers n’ont pas été très beaux.

Elle nous sort un superbe saut et laisse donc Sophie à une très belle 3ème place.

Schutt Emilie terminera 1ère de cette finale.

 

Voilà, de retour sur Paris le soir même, j’ai pleinement profité de mon dimanche.

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
15/11 >
18/10 >
09/10 >
04/10 >
02/10 >
01/10 >
29/09 >
24/09 >
30/07 >
12/07 >
07/07 >
06/07 >
05/07 >
05/07 >
04/07 >
01/07 >
28/06 >
27/06 >
26/06 >  (1)
20/06 >
Athlé Santé

L'Athlé Santé et la Marche Nordique

Pour ceux qui veulent garder la forme ou la retrouver.
 
Informations et Sorties...

NOS BESOINS HUMAINS

LE BENEVOLAT FAIT VIVRE LE CLUB

Toute aide, quelle soit ponctuelle (quelques heures ou quelques jours dans l'année) ou régulière (selon vos disponibilités) est précieuse pour le club car sans les bénévoles le club n'existerait pas.

Contact : easqy@laposte.net

Nos besoins sont les suivants :

- Entraîneurs Jeunes URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, 1 à 2 fois par semaine)

- Juges URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, quelques compétitions par an)

- Buvette (quelques organisations par an)

- Multimédia (site internet, Facebook, photos, vidéos,...)

- Administratif (mettre à jour les présentations powerpoints, convocations... quelques heures par an)

- Coordination (faire le lien entre les acteurs, les relancer avant une échéance importante,... quelques heures par an)

- Sponsoring (nous aider à trouver des partenaires ou nous donner des conseils,...)

....

NOS BESOINS MATERIELS

Actuellement, presque toutes les structures voient leurs subventions diminuer.

Pour faire face à ce problème, il y a la mutualisation des équipements (matériels techniques, moyens de transports,...) et votre générosité comme les dons, mécénats, sponsorings (en échange de prestation), bénévolats (voir nos besoins humains),...

Si vous souhaitez nous aider à avancer, vous pouvez nous contacter sur easqy@laposte.net

On compte sur vous!

Les Espaces
CONTACTS
Secrétariat :
06 41 07 16 93

Email :
easqy@laposte.net

Adresse Postale :
EASQY
BP 13
78041 GUYANCOURT

**************
Réseaux sociaux

Instagram
MàJ le 21/06


Facebook
**************
Compétitions à venir : Infos et Qualifiés

NB : cliquez sur l'image

**************
PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

http://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/ https://www.yvelines.fr/ http://www.ville-elancourt.fr/ http://www.ville-guyancourt.fr/ https://www.iledefrance.fr/ http://www.maurepas.fr/ http://www.trappes.fr/ https://www.magny-les-hameaux.fr/ https://www.voisins78.fr/


************** AUTRES
PARTENAIRES


http://www.athle.fr/performance/ http://pro.showmy.fr/ http://www.lionshome.fr/ http://www.running-aventure.com/ http://www.randorunning.com/adresses-magasins-running/magasin-sport-guyancourt-78-yvelines.html