www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'entente athlétique saint-quentin en yvelines
Actualités
Les Minimes/Cadets sur le podium des championnats de France
Commentez cette actualité
25 Octobre 2008 - Fabrice JOSEPH (Web Master)
Les Minimes/Cadets sur le podium des championnats de France

10h20 : Heure normal  pour certain que 20' après l'heure de convocation

16H00 : Arrivée sur le stade après un voyage cool

16h15 : début  des épreuves, temps ensoleillé et il y a du fort potentiel sur le terrain d’après Charles.

Celui-ci débute par le 320m haies. Après un départ canon afin d’être à hauteur de ses adversaires dès les premières haies, Charles gère le virage pour aborder le dernier 100m en 2ème position. Le franchissement des 2 dernières haies est difficile mais Charles tient bon et s’arrache pour finir 1er sur le fil en 44 ‘’51, meilleur temps de toutes les séries.

 

La compétition démarre sur des chapeaux de roues !

 

Et pendant ce temps là… Il y a toujours du potentiel sur le terrain…

 

Sur le plateau de marteau Aymeric Joseph fait tourner son père en bourrique (sur 3 tours) tout en sauvant un  essai à 44m87 (sur 2 tours). Son entraineur de père avait prédit 43m… mais, non content,  l’encourageait avec véhémence sur son incapacité à produire un lancer de qualité sur 2 tours (à 1m10 de son record  et 4eme place tout de même).

 

Comme quoi le potentiel est toujours présent…

 

Charles Badin toujours lui, finissait sa récupération sur le concours de perche. Essayant de mettre en pratique ses souvenirs de minimes avec les conseils avisés de J. J., il effaçait  toutes ses barres jusqu’à 3m40, égalisant du coup son propre record réalisé au 1er tour. 3ème  ex-æquo du concours : pas mal tout de même !

 

Quel potentiel…

 

17h20 : début des épreuves de tourneurs en rond… qui se demandent toujours pourquoi ils courent en rond…

 

Lloris Dal Molin s’élançait pour son 1500 avec entrain s’accrochant au peloton pour trouver son rythme, plaçant une accélération en fin de course qui allait lui permettre de mettre une claque à son record en 4’35’’99.

 

Et le potentiel est toujours là !

 

17h40 : début de la longueur. Après un échauffement intensif de 15 minutes (prise de marques comprise) , Jeffrey Levacque est prêt à faire des pâtés dans le bac à sable. Malgré un saut mordu de peu, qui nous laisse quelques regrets, Il rempli son contrat en sautant 6m05. Sans doute en gardait-il sous le pied pour les haies de steeple.


 

Et pendant ce temps là, sur le terrain annexe, orphelin de son ballon de rugby, Maxim Payen tentait de se souvenir comment on lance le poids. Heureusement, les conseils de Guillaume lui permettaient enfin de dépasser les 14m pour remporter le concours avec 2m d’avance sur un jet de 15m74. Pas mal…

 

Le potentiel ne disparait pas comme ça…

 

Allez, on retourne sur la piste pour retrouver les coureurs de fond.  Benoit Rauturier, acceptait de lâcher sa boussole et sa carte, pour participer au 3000 m , très bien indiqué…  Il réalisa une course au courage pour l’équipe, sous les encouragements de son papi (régional de l’étape), avec un temps très honorable de 10’39’’85.

 


Il ne restait plus,  pour finir la journée, que Jeffrey courre le 1500 steeple. Quelques inquiétudes chez les coachs : on avait oublié les bouées pour la rivière ! Loin de se démonter, Jeffrey partait tambour battant, s’accrochant aux 3 meilleurs malgré des franchissements « piétinés » dignes de nos meilleurs poussins, il parvenait à suivre l’allure jusqu’à 200 m de l’arrivée. S’apercevant  soudainement que la fin de course était proche, il décidait d’accélérer brusquement, oubliant tout piétinement, laissant sur place après la rivière le concurrent de Viry Evry Nord Sud Essonne avec un dernier 200 m qui laissa pantois et perplexe les athlètes et entraineurs des autres clubs présents. Ce dernier 200m estimé par nos soins à 22’’69, chronométrage empirique des coachs à 23h37, Philippe appréciera en connaisseur. De quoi mettre la pression sur le coureur de 200 du lendemain…. Au final, Jeffrey améliore son record en 4’45’’10.

 



Mais où s’arrêtera le potentiel du club ? à 16h00 dimanche en théorie… mais pas avant.

 

On allait ensuite se coucher avec la 1ère place de la compétition, non sans avoir fait une réunion de travail sur notre lieu d’hébergement…et appris aux locaux la différence entre un demi et une pinte qui en définitif deviennent un litre…


 Dimanche matin, temps frais et légèrement brumeux, le potentiel est-il toujours la ?

 Petit déjeuner pris, direction sur le stade… tout à coté.

10h15 : Martin Floucaud part pour 3 km de marche. Et, surprise, nous découvrons que Martin a mis ses pointes de cross ! « 3 km à pied, ça use, ça use, 3 km à pied ça use les souliers … ou plutôt les pointes ! » Impossible de changer et du coup la pose des pieds sera bonne sous peine de gamelle. Parti prudemment, Martin accélère à chaque kilomètre pour terminer en 20’05’’13.

 

10h25 : Jordan Mouteirou démarre le concours de hauteur assis, couché, assis, couché… La technique reste approximative et défie les lois de l’apesanteur pour finalement échouer à 1m60. 1m55 tout de même soit 5 cm de mieux qu’au 1er tour. Quoique … Maxime se demande toujours pourquoi, avec un prénom comme le sien, il ne saute pas plus haut. Réponse de J.J. : « parce qu’il ne saute pas comme son nom, il saute comme ses pieds ». A méditer…


 

10h40 : C’est au tour de Maël Jenny d’entrer dans la compétition par le lancer de javelot. 1ers essais mordus ou poussifs mais Maël, asticoté par ses entraîneurs et admiré par un fort potentiel haut savoyard, se « réveillait » de belle manière avec un jet à 37,69m. 

 

11h40 : Motivé et concentré, Maël se lance à l’assaut du 800m. Dans une course au départ plus tactique que rapide, il passe un peu lentement au 200 puis au 400 se plaçant en 2ème position derrière le concurrent de Viry Nord Sud Evry Essonne.  Les 2 coureurs s’envolent sur le 2ème tour, au coude à coude jusqu’à l’entrée de la dernière ligne droite. Le sprint final permet à Maël de conclure joliment son 800m en 2’05’’85.

 

Après ces 4 épreuves, l’équipe se retrouve au 3ème rang au contact des 2 premiers.

 

12h25 : Amine Ghorafi est chaud. Il repense aux leçons de Christine qu’il a ressassées toute la nuit (Départ 1ère haie – Retour de la jambe arrière !). Coaché brillamment par Julien, l’attaque de la 1ère haie est franche et agressive et malgré quelques fautes Amine s’arrache pour remplir son contrat en 16’’79.

 

A la même heure, Maxime prend possession de la cage de disque. A la recherche de ses sensations après de nombreuses semaines de rugby (où, rappelons le, il est interdit de lancer vers l’avant : le comble pour un lanceur !), Maxime améliore sa performance essai après essai pour finir par remporter nettement son concours avec un jet à 46,72m.

 

 13h : On a faim ! Au menu : sandwich aux lardons (si, si, ça existe), frites (sauf pour ceux qui courent ou sautent l’après-midi évidemment), boissons. Le tout géré par Sandrine, Maman et Juge officielle de l’équipe Minimes-Cadets.

 

13h toujours : Bylel Merabet s’avance vers le sautoir de triple saut en marchant (souvenir du 1er tour). Tout aussi concentré et motivé que ses équipiers, Il s’applique à prendre ses marques malgré un vent positif quelque peu capricieux. 1er essai : Course d’élan efficace, cloche pied rasant, foulée bondissante solide et 3ème saut ponctué du meilleur ramené de sa vie (et de loin), résultat : 11,58m record explosé ! Il finira à 11,65m. Au fait, attention à tous (mais pas à toutes) : Bylel est toujours le chat !!!

 

A ce moment, malgré ces bonnes performances, nous rétrogradons à la 4ème place. Les équipes d’Annecy, Lille et Viry nous devancent mais rien n’est perdu !

 

En effet, si tous les concours sont terminés, il reste les épreuves de sprint : 100, 200, 300 et relais 4x100.

 

13h40 : Thomas Mesny se présente au 100m. Avec seulement 2 petits mois d’entraînement pour sa 1ère année d’athlétisme, il tient courageusement sa place dans ce contexte de finale nationale, réussi son départ et maintient sa vitesse malgré le vent de face pour couper la ligne en 12’’33, record battu de 2 dixièmes. Il faudra juste qu’il veille à regarder devant lui et non ses adversaires pendant sa course tout surpris qu’il était d’être devant !!!

 

Il y a du potentiel mais il y a du boulot …

 

14h20 : C’est au tour de Jordan de rentrer dans les starts pour le 200m. Après un très bon virage qui le voit reprendre le coureur de Viry et lui permet de sortir en tête à l’abord de la dernière ligne droite, il fait l’effort jusqu’au bout pour finalement terminer 2ème de sa série en 25’’02. Eric ayant mangé ses frites, Jordan a mieux vécu sa récupération que celle du 1er tour.

 

Il nous permet ainsi de reprendre quelques points sur Viry Evry Nord Sud Essonne, alors 3ème. Nous sommes toujours 4ème derrière Annecy et Lille qui semblent promis aux 2 premières places et donc Viry mais le podium est toujours accessible. On y croit !!!

 

D’autant plus que pendant ce temps, nous préparons en secret un relais inédit afin de perturber nos adversaires : Maël (le coureur de 800), Jeffrey (coureur de 1500 steeple), Charles (coureur de 320 haies) et Maxime (lanceur de poids) ! 2 prises de marques possibles : sécurité et risque. Tout dépendra de notre position avant les relais au sortir du 300m.

 

C’est Marvin Moustin, de retour de blessure, qui s’y colle. Après 207,35 (estimation empirique des coachs à 23h13) très bons premiers mètres, il s’en remet littéralement au ciel (méthode certifiée Levacque) pour rejoindre la ligne d’arrivée en 39’’28. Malheureusement, le coureur de 300 de Viry s’impose largement dans cette série, creusant un peu plus l’écart.

 

C’est chaud !!! Mais on croit encore dans le potentiel de cette équipe incroyable … quoique Fabrice en soit moins convaincu.(Pas du potentiel mais du podium)

 

En tout cas, plus d’hésitations : il faut prendre des risques sur le relais. Briefing de Julien qui trouve les mots justes pour motiver et sur-souder (dixit J.J. : « c’est un mot qui se dit pas mais qui a du potentiel ») l’équipe de relayeurs qui s’en vont se placer chauds comme la braise et tendus comme des strings, non sans avoir au préalable chambré amicalement le relais de Viry, histoire de les déstabiliser.

 

La tension est palpable tant chez les coachs que chez les athlètes mais tous sont résolus à créer l’exploit …

 

Et là, catastrophe ! On a volé la marque de Jeffrey ! Pas le temps de courir après le voleur mais juste le temps de courir quémander du scotch auprès de l’équipe de Thonon (merci les gars !) et ça y est Jeffrey est prêt, Jeffrey est chaud, très chaud !

 

Et c’est parti !!!

 

Départ canon de Maël, le speaker s’étrangle en le voyant remonter le concurrent de Marseille devant lui avant même la zone de transmission. Passage correct avec Jeffrey qui s’engage, vent dans le dos, dans la ligne droite opposée. Croyant reconnaitre son voleur de marques au loin il prend la tête, non sans prendre le temps de ralentir pour réajuster sa prise de témoin et réaccélérer  pour transmettre nettement en tête à Charles. Le passage est loin d’être parfait mais permet à Charles de réaliser un très beau virage, digne de son potentiel, résistant au « chti » retour du relayeur lillois à la « boon » foulée. 

 

Petite pause dans ce récit haletant pour vous préciser qu’avant le relais nos cadets sont 4ème à environ 150 points de Viry 3ème et 200 points de Lille 2ème, Annecy, 1er, semblant être hors de portée.

Il faut donc creuser un écart très important pour espérer monter sur le podium. Nos cadets, vous l’avez lu, sont pour l’instant très en avance mais cela suffira-t-il ??? Reprenons la course.

 

Le dernier passage entre Charles et Maxime est assuré, il faut dire que ces deux là se transmettent le témoin depuis les relais benjamins. Maxime, une fois lancé, est inarrêtable (« surtout quand il n’y a pas personne pour le plaquer ! » dixit J.J. spécialiste des conseils avisés et parfois aléatoires). Il laisse ses adversaires sur place pour terminer avec le meilleur temps des relais en 44’’76. Explosion de joie à l’arrivée, tous les membres de l’équipe se retrouvent sur la piste, les relayeurs dans les bras les uns des autres, tous sont surexcités pour fêter cette belle performance collective.

 

Au fait, on a oublié de vous dire : Viry est à une seconde derrière ce qui n’est pas suffisant pour les rattraper mais l’équipe lilloise, plus malchanceuse, a fait tomber son témoin (voir photo) nous laissant la troisième place du podium des championnats de France interclubs jeunes 2008 !!!!

 

Super weekend !!! On en redemande !!!

 

P.S.: Charles avait raison : il y a du potentiel …











Toutes les photos...
Résultats complets...

(c) Copyright 2008 : Texte d'Eric, François et Julien. metteur en scène Jean Jacques, Mise en Image Fabrice

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
15/11 >
18/10 >
09/10 >
04/10 >
02/10 >
01/10 >
29/09 >
24/09 >
30/07 >
12/07 >
07/07 >
06/07 >
05/07 >
05/07 >
04/07 >
01/07 >
28/06 >
27/06 >
26/06 >  (1)
20/06 >
Athlé Santé

L'Athlé Santé et la Marche Nordique

Pour ceux qui veulent garder la forme ou la retrouver.
 
Informations et Sorties...

NOS BESOINS HUMAINS

LE BENEVOLAT FAIT VIVRE LE CLUB

Toute aide, quelle soit ponctuelle (quelques heures ou quelques jours dans l'année) ou régulière (selon vos disponibilités) est précieuse pour le club car sans les bénévoles le club n'existerait pas.

Contact : easqy@laposte.net

Nos besoins sont les suivants :

- Entraîneurs Jeunes URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, 1 à 2 fois par semaine)

- Juges URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, quelques compétitions par an)

- Buvette (quelques organisations par an)

- Multimédia (site internet, Facebook, photos, vidéos,...)

- Administratif (mettre à jour les présentations powerpoints, convocations... quelques heures par an)

- Coordination (faire le lien entre les acteurs, les relancer avant une échéance importante,... quelques heures par an)

- Sponsoring (nous aider à trouver des partenaires ou nous donner des conseils,...)

....

NOS BESOINS MATERIELS

Actuellement, presque toutes les structures voient leurs subventions diminuer.

Pour faire face à ce problème, il y a la mutualisation des équipements (matériels techniques, moyens de transports,...) et votre générosité comme les dons, mécénats, sponsorings (en échange de prestation), bénévolats (voir nos besoins humains),...

Si vous souhaitez nous aider à avancer, vous pouvez nous contacter sur easqy@laposte.net

On compte sur vous!

Les Espaces
CONTACTS
Secrétariat :
06 41 07 16 93

Email :
easqy@laposte.net

Adresse Postale :
EASQY
BP 13
78041 GUYANCOURT

**************
Réseaux sociaux

Instagram
MàJ le 21/06


Facebook
**************
Compétitions à venir : Infos et Qualifiés

NB : cliquez sur l'image

**************
PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

http://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/ https://www.yvelines.fr/ http://www.ville-elancourt.fr/ http://www.ville-guyancourt.fr/ https://www.iledefrance.fr/ http://www.maurepas.fr/ http://www.trappes.fr/ https://www.magny-les-hameaux.fr/ https://www.voisins78.fr/


************** AUTRES
PARTENAIRES


http://www.athle.fr/performance/ http://pro.showmy.fr/ http://www.lionshome.fr/ http://www.running-aventure.com/ http://www.randorunning.com/adresses-magasins-running/magasin-sport-guyancourt-78-yvelines.html