www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'entente athlétique saint-quentin en yvelines
Actualités
Extraordinaire exploit de notre équipe d'Interclubs Elite !!
Commentez cette actualité
19 Mai 2008 - Philippe LEFEVRE (Entraineur)
Extraordinaire exploit de notre équipe d'Interclubs Elite !!

Mesdames, Messieurs, je vais vous parler d'un club à nul autre pareil : L'EA St Quentin en Yvelines. Pour comprendre cette histoire, Il faut l'admettre une fois pour toute : Les athlètes de Saint Quentin en Yvelines sont des compétiteurs par équipes hors pairs !!

Nous en avons eu la démonstration une nouvelle fois cette année, de la première à la dernière épreuve, avec deux athlètes emblématiques du club :

Pour le 5 km marche, traditionnelle épreuve d'ouverture des interclubs, Sébastien RAICHON, avait fait le déplacement d' Avignon à Evry, afin d'apporter ses 1 000 points habituels à son club de toujours. Sébastien est entré en  '' religion athlétique Saint Quentinoise '' depuis ses années de collège, d'abord comme athlète aux multiples talents, puis comme entraîneur -fondateur – animateur du club, et maintenant comme joker d'interclubs.


Eh bien, en ce 18 mai, Seb allait, sans le savoir, écrire en avant première le scénario de notre épopée 2008 : parti prudemment, il remontait progressivement de nombreux concurrents, et alors qu'il entamait son sprint final à 600m de l'arrivée pour venir chercher une place sur le podium, il se faisait un claquage à la cuisse...Croyez vous qu'il allait abandonner pour ça ? C'était mal le connaître... Non seulement il ne s'arrêtait pas, mais il serrait les dents et sous les encouragements de son fils Mano, venu avec lui découvrir la magie des interclubs, il trouvait les ressources physiques et mentales pour marcher réglementairement jusqu'à l''arrivée, terminant à une superbe 5ème place et offrant 916 points au club !!!  Chapeau Seb.

Et notre prestation, sous le soleil inattendu d'Evry, allait prendre la forme de la course de Sébastien:  un départ prudent, une remontée irrésistible et une époustouflante accélération finale pour monter sur le podium, ponctuée d' un incident dans la dernière épreuve qui aurait pu tourner au drame :

Lors du relais 4 x 400m, traditionnelle épreuve finale des interclubs, c'est l'entrée sur le tour de piste de Brice PANEL, leader sportif de l'EA St Quentin en Yvelines qui devait apporter la touche finale de cette merveilleuse journée. Brice est tombé dans la  '' marmite Saint Quentinoise '' depuis la catégorie poussins et a fait ses premiers pas vers le haut niveau, entraîné par Sébastien Raichon , ceci expliquant peut être cela...

Athlète international, Brice aurait pu déjà se contenter de courir le relais en dernière position, en gérant tranquillement sa course puisque le résultat positif pour le club était déjà acquis.

Eh bien non, avec son entraîneur de Lyon, Djamel, ils avaient réfléchi à la meilleure solution pour aider ses jeunes partenaires du relais (démarche déjà remarquable pour un sélectionnable Olympique) : Brice avait donc choisi de courir en 2ème position afin, à la fois de remonter le retard par rapport aux équipes de tête et aussi d'offrir aux deux derniers relayeurs une avance confortable pour finir dans les 2 ou 3 premiers. Prenant le témoin en 5ème place, Brice s'élançait donc pour sa chevauchée fantastique : le premier virage lui suffisait pour avaler la majorité de ses adversaires et il se rabattait en 2ème position pour s'élancer à la poursuite du coureur d' Evry Nord Sud Essonne, lequel possédait une avance confortable car il avait été mis sur orbite par un des équipiers internationaux de Brice du 4 x 400m de l'équipe de France, Mathieu Lahaye...

...A 250m de l'arrivée, Brice était sur ses talons, sous les vivas de tout un stade médusé par sa puissance et sa fluidité... Et d'un seul coup, l'apothéose espérée tournait à l'inquiétude pour tout le club: Brice se mettait à boiter,à grimacer, à ralentir en trainant la jambe...Oh non, il allait devoir s'arrêter, victime d'une blessure musculaire !!


A ce moment, je vous l'avoue, je n'ai plus pensé au club (même avec un zéro sur cette épreuve nous avions assuré notre maintien en poule Elite) mais uniquement à Brice : quelle injustice!  lui l'athlète modèle, international qui se fait une telle joie de venir renforcer notre équipe aux interclubs ne méritait pas de se blesser à ce moment de la saison, à quelques mois d'une sélection tant espérée pour les Jeux Olympiques, son rêve d'athlète de haut niveau...

...Mais que faisait Brice? il continuait à essayer de courir, malgré la douleur et le risque d'aggraver encore sa blessure!!  Si j'avais été sur le bord de la piste à ce moment là,  je lui aurais crié d'abandonner ! Mais Brice ne l'entendait pas ainsi : oubliant l'échéance Olympique, il ne pensait qu'à son club, et, comme Sébastien trois heures plus tôt, il trouvait en lui la force de tenir jusqu'à l'arrivée pour transmettre le témoin à son équipier avant de s'écrouler sur la pelouse !

Quelle folie!! Mais quel extraordinaire esprit d'équipe !!!

Heureusement nous étions tous très vite rassurés : il ne s'agissait que de crampes au mollet qui avaient tétanisé Brice en plein effort et non pas d'une blessure musculaire qui aurait mis un terme à sa saison. Mais quelle peur...


Voilà.... Maintenant entre ces deux moments très forts sur le plan émotionnel, nous avons vécu une mémorable compétition interclubs que je vais me faire un plaisir de vous raconter par le détail, tellement tous les membres de l'équipe ont été extraordinaires dans cette performance collective.

Les marcheurs, en plus de Seb, ont tous apporté un bonus à l'équipe en améliorant leur performance du 1er tour , comme l'avait prévu Bruno MARECHAL , leur entraîneur, lui même longtemps marcheur attitré de l'équipe Elite, avant de faire aujourd'hui les beaux jours de l'équipe régionale.

Bruno, dont les pronostiques sont toujours très affutés en période d'interclubs avait tout prévu : Sarahoui MANSOURI terminait son 5 km marche en 27' 11'' 11, tandis qu'au 3km féminin Olivia MONZON et Emilie HOUSTIN réussissaient respectivement 17' 42'' 56 et 18' 04'' 67.



Sur 400m haies, une Francine LENFANT des grands jours allait faire monter d'un cran l'ambiance parmi les nombreux supporters présents. Pour cela, elle allait utiliser son arme favorite : une course équilibrée lui permettant de se lancer dans une dernière ligne droite irrésistible. Encore en 4ème position à la fin du dernier virage, Francine allait surprendre ceux qui ne la connaissent pas et enthousiasmer ceux qui savent ce qu'elle est capable de faire avec son extraordinaire mental : elle décidait d'aller chercher toutes ses adversaires ...et le faisait ! Sous les acclamations du clan Saint-Quentinois elle l'emportait en 61'' 76, performance de niveau QD pour les championnats de France N2. Si son travail lui laisse la possibilité de s'entraîner nous en reparlerons jusqu'aux "France Elite individuels".


2ème coureuse de l'équipe, Lauriane CORBIN a justifié le choix des entraîneurs en battant son record personnel en 67'' 62, performance de niveau QE pour les "France Juniors".


Les garçons aussi ont été à la hauteur de l'évènement : Fabien VIGNIER, à court d'entraînement athlétique spécifique, avait tout fait pour revenir aider les copains à rester en Elite, acceptant de refaire quelques séances de préparation tout seul, ce qui n'est jamais facile. Ses 58" 17 apportent 805 points à l'équipe et l'an prochain, s'il peut à nouveau s'entraîner régulièrement, nous le retrouverons à son meilleur niveau.


En 2ème coureur, Antoine YVON avait sans hésitation accepté de se préparer pour palier à l'absence de Grégoire FABRE pour cause d'examen. Et bien lui en a pris : pour sa première apparition sur cette distance, il s'est lancé crânement dans la bagarre, partant même un peu vite, et a réussi , grâce à son vécu de hurdler, l'excellent chrono de 57'' 18,  performance de niveau QE pour les "France Juniors"


Pendant ce temps là, les concours avaient commencé :


Au javelot féminin, Elodie CHARLET et Aurélie MOREL ne décevaient pas en lançant à 29, 09 m et 25, 79 m.



Au marteau masculin , Christophe RUF et Fabrice JOSEPH confirmaient que les lanceurs seraient au rendez-vous : 50, 02 m et 39, 97 m, c'était mieux qu'au 1er tour.



Pour les sauteurs, le stade d'Evry est souvent synonyme de difficultés avec les marques car le vent y est très changeant. Néanmoins les triple sauteurs Olivier BERREE et Sarang YIM s'en sortaient correctement avec 13, 39 m et 12, 93 m.



Tout comme les perchistes féminines, Sophie DAVID et Haïfa JOUINI qui se classaient ex-aequo à la 5ème place avec 3, 40 m, parfaitement coachées par Jean Jacques DHENAIN, comme à son habitude.



En longueur femmes, Nantenin KEITA faisait aussi bien qu'au 1er tour mais par vent régulier : 5, 44 m.


Par contre Aïsseta DIAWARA était en difficulté après 3 essais mordus. Elle assurait le 4ème à 5, 71 m (901 points !) et ne pouvait faire mieux par la suite, prenant néanmoins la 3ème place du concours.


Les 2 concours suivants allaient nous rappeler combien la politique de formation du club est essentielle dans notre réussite collective : le lancer de poids hommes et la hauteur hommes voyaient l'entrée en lice de 2 cadets et d'1 espoir coachés par Eric, Fabrice et Guillaume : Sylvain PEYRATOUT et Maxime PAYEN, dopés par la joie de vivre de leur nouvel entraîneur Eric NOGARO ne cessent de progresser en hauteur : 1, 80m pour Sylvain et 1, 95 m pour Maxime ("performance de niveau QD France Cadets" ).




Voilà qui promet ! D'autant plus que 2 autres cadets formés par Eric s'étaient distingués la veille en équipe Régionale : Vincent TSUI, 1, 80 m,  et Thomas MOALLIC 1, 75 m.

Maxime PAYEN, dont on connait la polyvalence ne se contentait pas d'une épreuve pour sa première apparition en équipe Elite, alors qu'il n'est que cadet 1ère année : sous les conseils avisés de Guillaume BOULET, il réussissait 12, 83 m au poids de 7, 260 kg.


Tandis qu'un autre jeune lanceur formé par Fabrice JOSEPH s'affirmait à ses côtés : Doura SIDIBE, espoir, qui lançait à 12, 01m.


Sur la piste, on en était aux courses de 400m. Chez les garçons, Laurent VANDEHHENDE et Julien BRUNET faisaient mieux qu'au 1er tour avec 2 nouveaux record personnels : 50" 96 pour Laurent qui est espoir et 51"70 pour Julien qui est junior.



Là encore, la relève est prête puisque la veille, avec l'équipe 2, Julian BAYERD, également junior, avait couru en 51" 39.

Chez les filles, Aurore PEYRATOUT, qui avait dû s'arrêter une semaine après le 1er tour, victime d'une élongation, réussissait néanmoins une bonne course en  60'' 57.


Auparavant dans la course 1, Nantenin KEITA avait réussi une magnifique rentrée sur sa distance de prédilection, en battant son record personnel et le record du club du 400m seniors avec 56'' 60,  ce qui la place dans les 20 meilleures Françaises au bilan provisoire de la FFA. Elle apportait à cet instant la deuxième victoire individuelle à Saint Quentin en Yvelines.


Et pourtant le moral des troupes n'était pas au beau fixe car nous pointions en 8ème et dernière position de la poule au classement intermédiaire. En effet, même si nous étions en avance sur nos pronostiques, les autres équipes évoluaient également à leur meilleur niveau, et comme prévu la lutte pour le maintien allait être sévère.

Sur 800m, à nouveau les deux coureurs Saint Quentinois amélioraient leur performance du 1er tour : Julien VERHENNE en 1' 59'' 36 et Nicolas PETITJEAN en 2' 01'' 29.



Chez les filles, Marine LEMAITRE faisait preuve d'un magnifique courage à son tour en tenant sa place malgré une petite élongation ramenée mercredi dernier des championnats UNSS et réussissait un très bon 2' 24'' 94.


Dans la 1ère course, Laurence PETIPHAR avait comblé les espoirs de son nouvel entraîneur, Benoit RAPICAULT, en prouvant qu'elle pouvait facilement descendre sous les 2' 20". Avec ce très bon chrono de 2' 19'' 68, qu'elle va encore améliorer en accumulant l'expérience des courses de 800m, Laurence a rendu heureux Benoit, aussi motivé par la réussite de ses athlètes qu'il l'a toujours été lui même pour les courses par équipes.


Encore une super nouvelle pour le club que ces nouvelles responsabilités prises par Benoit dans l'encadrement du demi fond !

Côté concours, ça bataillait ferme aussi : au javelot hommes, Kevin LOCHET, autre grand compétiteur du club même s'il n'est que junior, dans un concours bien entamé à son premier essai (53, 58 m), mettait un point d'honneur à aller chercher la 2ème place à son 5ème essai, avec un prometteur 58, 76 m, qui va l'aider à retrouver sa place parmi les meilleurs Français de sa catégorie d'âge.


Son coéquipier Geoffroy BAGUET, donnait son maximum pour le club et réussissait 41, 73 m.


Au disque filles, c'était à nouveau la carte jeunesse qui était jouée, et les deux jeunes formées par Fabrice JOSEPH, ne décevaient leur

entraîneur - lanceur - dirigeant - webmasteur -etc - etc....Marion ESSISSIMA, junior lançait à 31, 95 m et Solène GUILOINEAU, cadette, réussissait 28, 86 m.


Mais toujours ce classement provisoire qui nous maintenait à la dernière place...

Alors tous les regards se tournèrent vers le 200m où Brice PANEL piaffait derrière les starts. Pas de chance, le club avait tiré le couloir 1 pour les courses de 200m, ce qui allait encore rendre notre tâche plus difficile. En effet, la seule course où il y a une réelle inégalité des chances entre les athlètes placés au 1er couloir et ceux partant du 3ème au 8ème couloir, c'est le 200m. Et ce couloir était attribué à l'EA St Quentin pour ses 4 coureurs ! Surement un point du règlement à faire évoluer...

Toujours est-il que rien n'arrête un Brice surmotivé par les interclubs, vous le savez maintenant et couloir 1 ou pas, il se jetait fougueusement dans la bagarre, mais ne pouvait sortir de ce satané virage trop serré qu'en 4ème ou 5ème position. Et une fois dans la ligne droite, les autres ont vu passé un OVNI sur leur gauche...Mais Brice n'est pas surhumain et ce prodigieux effort, il allait le payer en se crispant dans les 5 derniers mètres, ce qui l'empêchait de remonter jusqu'à la première place. Finalement  2ème en 21'' 89, avec en plus du couloir 1, un vent défavorable de - 0, 5 m/s;  les spécialistes sauront apprécier le potentiel actuel de Brice !
Dans la 2ème course, Jonathan AGRICOLE faisait également de son mieux pour lutter contre la force centrifuge. Lui aussi payait en fin de course son magnifique effort dans le virage, mais améliorait néanmoins son chrono du 1er tour interclubs en 23" 23 avec un vent de + 2, 30 m/s.


Chez les filles, les clés du 200m avaient été confiées à deux novices de la distance en interclubs : Sophie DAVID, la recordwoman du club de la perche, membre éminente du " team JJ" et Pauline LEGER, jeune cadette formée par Julien BICH sur le stade de Guyancourt.
Habituée à relever des défis bien plus périlleux, Sophie DAVID ne s'en laissait pas compter et pulvérisait son record personnel en 26'' 92, face à 1 m de vent défavorable, apportant de l'eau au moulin d'un certain entraîneur qui aimerait bien la voir revenir vers ses premiers amours athlétiques  : les courses de sprint prolongé (Jean Jacques je te parie une bière contre un gâteau au chocolat qu'elle peut battre son record à la perche tout en s'entraînant pour exprimer son potentiel sur 400m).

Pauline LEGER voulait absolument goûter à la magie des interclubs à la mode de St Quentin en Yvelines. Alors elle n'a pas dit à Julien que la semaine dernière, elle s'était tordue la cheville...Un bon strapp sur la cheville et surtout un sacré mental de compétitrice, lui permettait de tenir sa place jusqu'à la ligne d'arrivée, même si son temps s'avérait moins bon qu'au 1er tour : 28" 00. Mais au couloir 1, avec vent de face...je ne vais pas recommencer !!!


On en était à la moitié du programme des interclubs, et si les choses devaient bouger ce serait maintenant ou jamais ! Souvenez vous de nos précédentes prestations en poule Elite, c'est toujours en fin de programme qu'on se rapprochait des équipes de milieu de classement...

Car c'est à ce moment là qu'arrivent quelques uns de nos points forts. Et s'il en est un point fort au club depuis son origine, c'est bien le niveau d'ensemble de notre demi fond. Imaginez qu'Elias COUTO, autre figure emblématique du club depuis sa création, leader incontesté de notre demi fond ces 10 dernières années, et toujours détenteur d'un nombre impressionnant de records du club, avait décidé cette fois de se contenter d'une place en équipe régionale car tous les coureurs alignés en Elite lui étaient supérieurs en ce moment !!!
Mais on en reparlera dans quelques lignes, car sur 1500m ce sont encore des jeunes qui ont porté haut nos couleurs.
Chez les hommes, Nicolas JOSEPH, junior prometteur, entraîné par Henri BEAULE, était accompagné de  Vincent POIRIER, finaliste des France Elite indoor cet hiver, pourtant à peine remis d'une bronchite, mais qui n'aurait manqué pour rien au monde cette finale d'interclubs. Et déjà tous deux prouvaient l'homogénéité du demi fond de l'EASQY en prenant les 6ème et 7ème place de la course : 3' 59" 21 pour Vincent et 3' 59" 07 pour Nicolas, nouveau record du club juniors et espoirs, performance de niveau QD France Juniors.

Chez les filles, la junior Charline CALVARIN, finaliste l'an passé du 1500m aux France Jeunes était accompagné de sa copine d'entraînement Emilie ROUSSEY, également junior, qui avait fait ses débuts en interclubs Elite il y a deux ans, en remplaçant au pied levé une athlète victime d'un malaise à l'échauffement. Les deux protégées de Bruno MARECHAL (ce qui veut dire qu'elles seront excellentes lorsqu'elles seront seniors) ont parfaitement appliqué les consignes de leur entraîneur. Charline a démontré l'étendue de son talent avec un prometteur 4' 57'' 51 et Emilie a bien maîtrisé sa course en 5' 22" 46.



Au poids féminin, une autre des leaders du club, Corine MARTIN, régulièrement qualifiée aux France Elite depuis sa reprise de l'entraînement auprès de Guillaume assumait pleinement son rôle en remportant le concours avec un jet de 12, 71 m, niveau QD pour les France N2.

Et c'est encore une jeune lanceuse formée par Fabrice qui l'accompagnait : la cadette Héléna BITOR, pourtant toujours handicapée par une récente entorse de la cheville ne déméritait pas et réussissait un bon 8, 90 m.

Les lanceuses de marteau étaient également au rendez vous des bonnes performances : Rachel GOMIS avec 43, 06 m faisait légèrement moins bien qu'il y a quinze jours et Aurélie LEFEVRE qui avec 40, 37 m faisait mieux qu'au 1er tour et gagnait son pari contre son entraîneur, Fabrice, vous savez l'entraîneur- lanceur-dir...etc etc

Nous avions quitté la 8ème place, mais pour la 7ème ou la 6ème , je ne me souviens plus. En tout cas, nous n'étions toujours pas parmi les 5 premières places synonymes de maintien en poule Elite.

Et c'est à ce moment là que tout a basculé...

Les haies étaient en place, et Damien BROOTHAERTS nous avait dit sa terrible envie de bien faire pour le club. Il se savait en forme après son récent record personnel établi il y a dix jours au meeting de Bonneuil et ses adversaires allaient s'en apercevoir ! Auteur une nouvelle fois d'un départ époustouflant, Damien se détachait nettement à la mi -course. Il résistait vigoureusement au retour de ses principaux adversaires pour apporter une 3ème victoire à St Quentin en Yvelines, battant à nouveau son record personnel et donc celui du club en 13" 81 (vent + 0, 7 m/s). Il réalisait bien sur les minima A pour les France Elite individuels et apportait ainsi 1 123 points, meilleur total de la journée pour un athlète de l'EASQY !


Au départ de la 2ème course, Julien BICH n'avait pu se résoudre à se limiter à son nouveau statut d'entraîneur. Son goût de la compétition avait repris le dessus et malgré une douleur tenace au pied, il voulait lui aussi défendre chèrement la place de l'EASQY en poule Elite. Et c'est ce qu'il a superbement réussi en améliorant son temps du 1er tour : 3ème de sa série en 15" 35 (+ 2, 3 m/s).


Le 100m haies féminin s'annonçait de toute beauté avec comme favorites Cécile Michot , la Dijonnaise finaliste des France Elite 2007, possédant un record à 13" 13 et Rosvitha Okou, de Viry, championne de France Nationale 2 en titre, avec un record à 13" 49. A leur côté, Aïsseta DIAWARA  tenait absolument à effacer sa mauvaise course du 1er tour. Inspirée par Damien, Bahi prenait un excellent départ, et restait longtemps dans le rythme des deux favorites, ne cédant à Cécile que sur les deux dernières haies, mais devançant Rosvitha pour décrocher la deuxième place en 13" 94 (vent - 0, 1 m/s), réalisant ainsi les minima pour les Championnats du Monde Juniors, et la QA pour les France Juniors.


Dans la deuxième course, Stéphanie MACE, avait aussi une Dijonnaise de haut niveau à ses côtés : Bérengère Clère, médaille de bronze N2 en 2007. Sans complexe, Steph a réussi une course propre et rapide, améliorant elle aussi son temps du 1er tour en 14" 46 (+ 0, 6 m/s).


En 4 courses de haies nos adversaires avaient senti le vent du boulet Saint Quentinois : 1 victoire, 2 deuxièmes et 1 troisième place, et surtout 4042 points dans l'escarcelle de l'EASQY !

Les sauteurs étaient toujours aux prises avec un vent capricieux : En longueur hommes, Samuel GOMIS finissait par s'en sortir en se classant 3ème du concours avec 6, 94 m (- 0, 3 m/s)


Tandis que Jeremy JULIENO, qui devait gérer l'échauffement du 100m en même temps devait se contenter de 6, 27 m.
Au triple saut féminin, Monica GOMIS, autre "militante active" des interclubs n'avait pu se résoudre au forfait prudent que lui avait conseillé le corps médical. Elle aussi voulait apporter ses points au club et avec 10, 40 m le contrat était rempli.
Et on retrouvait une étonnante Francine LENFANT pour sa deuxième "perf" de la journée : une belle 5ème place assorti d'un nouveau record du club du triple saut avec 11, 30m (vent - 0, 4 m/s) malgré des lombaires douloureux !!

Sur 100m, on sentait que la tension montait pour tous les clubs car le dénouement approchait. Nos garçons s'en sortaient merveilleusement, réussissant tous les deux leur meilleure course de ce début de saison : Jeremy ESOPE se classait 2ème de la série 1 en 11" 18 (+ 1, 9 m/s)  et Jeremy JULIENO 4ème de la course 2 en 11" 39 (+ 1, 6 m/s).



Chez les filles, les nerfs craquaient : une flopée de faux départs et 2 athlètes se faisaient disqualifier (St junien et Haute Bretagne). Dans ce contexte plus que stressant Samantha GOMIS et Emilie CAMAN ont eu le mérite de rester concentrées et de ne pas s'affoler, terminant leur course en 13" 27 et 13" 46.



L'heure du demi fond était arrivée, nous étions 4ème. tout se présentait au mieux, encore fallait -il éviter le piège des "zéros" dans les concours avec barre.

En hauteur, Eric NOGARO, coachait ses filles comme un vieux briscard, leur faisant tenter chacune au moins une barre basse. Lise DUBUISSON franchissait 3 fois au 1er essai, de 1, 40 m à 150 m, assurant ainsi l'essentiel même si elle  ratait ensuite  1, 55 m.

Stéphanie MACE, juste après son 100m haies, avait besoin de 2 essais à chaque hauteur de 1, 45 m à 1, 55m puis ratait d'un cheveu 1, 60 m.


A la perche, Antoine YVON et Pierrick MILLE rassuraient vite leur entraîneur, comme de vieux briscards... mais non, il en faut plus que ça pour inquiéter Jean Jacques, même s'il voyait Pierrick quitter régulièrement le sautoir pour aller marquer des points au disque...où il arrachait la 6ème place au 6ème essai avec 38, 63 m juste derrière Sébastien TOUZEAU, solide lanceur très vite intégré dans le groupe de Guillaume, 5ème du concours dés le 2ème essai avec 40, 03 m.

Antoine YVON s'élevait tranquillement jusqu'à 4, 60m , ce qui le replaçait à la 6ème place du bilan Français Juniors, avant d'échouer par 3 fois à 4, 70 m.

Pierrick MILLE n'était revenu que l'avant veille d'un stage aux Antilles avec le groupe de l'INSEP, stage auquel il n'avait accepté de participer qu'à la condition qu'il soit rentré pour sauter aux interclubs...Esprit d'équipe quand tu nous tient...mais c'est vrai que Pierrick a barboté dans la même "marmite Saint Quentinoise" que Brice chez les poussins...
Sans la moindre hésitation, Pierrick s'élevait  jusqu'à 5m , avant de caler sur la barre de 5, 20m, et prenait la 2ème place du concours, marquant la bagatelle de 958 points


Pas de zéros, donc, et pour nous, de  moins en moins d'inquiétude quant à notre maintien, d'autant plus que nos chers demi -fondeurs allaient enfin entrer dans la partie. Qu'ils soient préparés par Fabrice DOUCET et Benoit RAPICAULTà Guyancourt ou par Elias COUTO à Elancourt, les coureurs de l'EASQY ont la même caractéristiques : d'une part ils semblent capables de courir à un rythme d'enfer quelque soit le nombre de tours qu'on leur demande d'effectuer et d'autres part ceux qui ne courent pas se donnent tous rendez vous à l'extérieur de la piste, côté départ du 1000m pour encourager leurs co-équipiers-coureurs et apprécier leur performance au vu des temps de passage égrainés par les entraîneurs.

Ainsi sur 300m steeple, où Benoit RAPICAULT avait tenu a donné lui même le ton à toute l'équipe, nos deux représentants, Benoit donc et Frédéric MICHEL, ne cessaient d'accélérer pour prendre les 5ème et 7ème place en 9' 25" 69 et 9' 38" 13, alors que 6 coureurs des autres clubs bouclaient la course en plus de 10' 15". L'écart se creusait avec nos poursuivants, et Nice, juste devant nous au classement intermédiaire, voyait un de ses athlètes, novice du 3000m steeple abandonner sur blessure, dans cette difficile épreuve du steeple. L'EASQY était maintenant 3ème .


 
Ce n'était plus vers le milieu du classement qu'on se rapprochait, mais vers le podium !!!

Au départ le 3000m et toujours le même récital : chez les garçons, 8ème et 9ème place pour Stéphane DUFRENOY et Filipe FERREIRA en 8' 53" 35 et 8' 56" 09.

Et chez les filles, 2ème et 11ème place pour Patricia LOSSOUARN et Lucy Di Benedetto. Extraordinaire Patricia qui battait une nouvelle fois le record du club en 10' 01" 85 : inspirée par son entraîneur, Elias, elle collectionne les records du club sur toutes les distances du 3000m au marathon !


Lucy venait confirmer les progrès du demi fond féminin au club, remplaçant sans problème Monique MARIETTE si brillante au 1er tour , mais absente aujourd'hui pour cause d'opération.

Enfin sur 5000m, même démonstration : 8ème et 11ème place pour Didier LEO et Gregory CHEVAL en 14' 58" 01 et 15' 17" 71, chronos de grande valeur.



Place aux relais, et contrairement à ce qu'on pensait, ils n'allaient pas être décisif pour le maintien puisque notre avance sur les 3 dernières équipes de la poule dépassait les 1 000 points, mais pour le podium !

Sur 4 x100m, Il fallait donc assurer , mais aussi faire bonne figure. La stratégie adoptée était donc de ne prendre aucun risque sur les passages de relais et de confier le témoin en position moyenne à nos deux spécialistes des remontées vertigineuses : Damien chez les garçons et Bahi chez les filles.

Programme parfaitement réalisé par Jonathan AGRICOLE, Jeremy ESOPE et Jeremy JULIENO. Damien BROOTHAERTS recevait le témoin en 5ème ou 6ème position et remontait de façon impressionnante jusqu'à la 3ème place en 43" 20.

Idem chez les filles où Samantha GOMIS, Emile CAMAN et Stéphanie MACE plaçaient Aïsseta DIAWARA en position parfaite pour remonter de la 5ème à la 3ème place en 49" 46.


Sur 4x 400m, plus rien ne pouvait nous arriver...Et pourtant ! Après les parcours de Julien BRUNET et Brice PANEL, Nicolas JOSEPH et Laurent VANDENHENDE ont relevé le défi pour terminer néanmoins 7ème, devant St Junien. Nul doute que sans les crampes de Brice, cette équipe terminait aussi parmi les 3 premières.





Dernière course de la journée, le 4 x 400m filles se terminait de la plus belle des façons pour nos coureuses, également 3ème à l'image de tout le club : en 3' 58" 92, Nantenin KEITA, Aurore PEYRATOUT, Laurence PETIPHAR et Francine LENFANT réussissaient les minima de qualification directe pour les championnats de France Elite de relais.





Puis c'était l'attente du résultat final...


...l'explosion de joie à l'annonce du total : 59 195 points, record du club battu de plus de 1000 points...

...le tour d'honneur...


... et bien sur la traditionnelle baignade dans la rivière du steeple :








Là encore l'EASQY se distinguait des autres clubs : nous étions les seuls à exprimer notre joie et à plonger dans la rivière...et si c'était ça notre potion magique ?

PS 1 : je vous rassure tous : Djamel m'a téléphoné pour me dire que Brice s'est entraîné normalement hier soir et qu'il fera bien sa rentrée sur 400m ce week end lors d'un meeting en Allemagne, puis le 31 au meeting de Genève où il doublera 400m et 200.

PS 2 :  Merci à Serge TARDY pour ses photos. Il présente
ses excuses à celles et ceux qui ne sont pas sur les clichés. (les lanceuses de marteau qui étaient sur le terrain annexe et les triples sauteuses qui passaient en même temps que les courses de 100m).

Pour les amateurs de statistiques :

Cette année, nous avons réalisé notre meilleur 1er tour depuis 9 ans et le record absolu du club au 2ème tour

Il y a eu 14 performances à plus de 900 points dont 3 supérieurs aux 1 000 points, et le total représente 779 points de moyenne par épreuve.

Nous avons amélioré le total du 1er tour de  2 973 points (1 385 points avec des athlètes faisant leur rentrée dans l'équipe du 2ème tour et  1 588 points avec les améliorations des athlètes déjà dans l'équipe au 1er tour )

Encore un ENORME BRAVO A TOUS et place maintenant à la saison individuelle.

Mais que c'est beau l'athlétisme à Saint Quentin en Yvelines, vécu comme un sport d' équipe...
les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
15/11 >
18/10 >
09/10 >
04/10 >
02/10 >
01/10 >
29/09 >
24/09 >
30/07 >
12/07 >
07/07 >
06/07 >
05/07 >
05/07 >
04/07 >
01/07 >
28/06 >
27/06 >
26/06 >  (1)
20/06 >
Athlé Santé

L'Athlé Santé et la Marche Nordique

Pour ceux qui veulent garder la forme ou la retrouver.
 
Informations et Sorties...

NOS BESOINS HUMAINS

LE BENEVOLAT FAIT VIVRE LE CLUB

Toute aide, quelle soit ponctuelle (quelques heures ou quelques jours dans l'année) ou régulière (selon vos disponibilités) est précieuse pour le club car sans les bénévoles le club n'existerait pas.

Contact : easqy@laposte.net

Nos besoins sont les suivants :

- Entraîneurs Jeunes URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, 1 à 2 fois par semaine)

- Juges URGENT (pas besoin d'expérience car nous vous formerons, quelques compétitions par an)

- Buvette (quelques organisations par an)

- Multimédia (site internet, Facebook, photos, vidéos,...)

- Administratif (mettre à jour les présentations powerpoints, convocations... quelques heures par an)

- Coordination (faire le lien entre les acteurs, les relancer avant une échéance importante,... quelques heures par an)

- Sponsoring (nous aider à trouver des partenaires ou nous donner des conseils,...)

....

NOS BESOINS MATERIELS

Actuellement, presque toutes les structures voient leurs subventions diminuer.

Pour faire face à ce problème, il y a la mutualisation des équipements (matériels techniques, moyens de transports,...) et votre générosité comme les dons, mécénats, sponsorings (en échange de prestation), bénévolats (voir nos besoins humains),...

Si vous souhaitez nous aider à avancer, vous pouvez nous contacter sur easqy@laposte.net

On compte sur vous!

Les Espaces
CONTACTS
Secrétariat :
06 41 07 16 93

Email :
easqy@laposte.net

Adresse Postale :
EASQY
BP 13
78041 GUYANCOURT

**************
Réseaux sociaux

Instagram
MàJ le 21/06


Facebook
**************
Compétitions à venir : Infos et Qualifiés

NB : cliquez sur l'image

**************
PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

http://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/ https://www.yvelines.fr/ http://www.ville-elancourt.fr/ http://www.ville-guyancourt.fr/ https://www.iledefrance.fr/ http://www.maurepas.fr/ http://www.trappes.fr/ https://www.magny-les-hameaux.fr/ https://www.voisins78.fr/


************** AUTRES
PARTENAIRES


http://www.athle.fr/performance/ http://pro.showmy.fr/ http://www.lionshome.fr/ http://www.running-aventure.com/ http://www.randorunning.com/adresses-magasins-running/magasin-sport-guyancourt-78-yvelines.html